Ramadan

Mai 03, 18 Ramadan

 

    Le jeûne de l’expiation

 

L’expiation est la punition du jeûne rompu volontairement, pas du jeûne accompli, à cet égard, celui qui ne fait pas vœu de jeûner pendant le Ramadan 2018 doit seulement rattraper son jeûne.

Cependant, faire cela est un grand péché dont il faut se repentir (tawba).

 

   Comment faire le jeûne de l’expiation ?

 

Celui qui est redevable d’un jeûne expiatoire doit jeûner pendant deux mois consécutifs, sans arrêt.

Par conséquent, cette période ne doit pas coïncider avec le Ramadan ou les jours où il est interdit de jeûner. Dans le cas contraire, il faudra recommencer du début le jeûne expiatoire.

 

Si le fait de voyager autorise le croyant à ne pas jeûner pendant le Ramadan (et à rattraper plus tard les jours manqués), il n’est d’aucune excuse pour le jeûne expiatoire. Ainsi, celui qui fait le jeûne de l’expiation, même s’il est en voyage, doit poursuivre son jeûne.

Pour la femme qui a ses menstrues ou lochies, elle s’arrête de jeûner pendant ces jours, puis reprend immédiatement son jeûne expiatoire d’où elle l’avait laissé.

 

   La nuit du destin : laylat al-Qadr

La nuit du destin, qui est selon les termes du Coran “meilleure que mille mois”, survient parmi les 10 derniers jours du Ramadan, ce qui augmente d’autant plus l’importance de l’itikaf.

 

   L’i’tikaf : la retraite spirituelle

 

Bien que cette belle tradition tende à disparaître, les croyants ont depuis très longtemps pratiqué cela, et toutes les villes ont toujours compté quelques croyants se retirant ainsi dans les mosquées.

Atâ ibn Abou Rabah, qui est une grande figure de l’islam, dépeint ainsi la personne qui pratique l’itikaf : “La personne qui est en retraite spirituelle – tel celui qui, parce qu’il a un besoin, s’assoit suppliant devant la porte d’un grand personnage en disant ‘je ne partirai pas d’ici, – se réfugie dans un temple de Dieu et dit ‘Je ne partirai pas d’ici tant que tu ne m’auras pas pardonné’.”

 

Il existe certaines règles de conduite pour l’itikaf : cette retraite doit être effectuée pendant les 10 derniers jours du Ramadan et dans une mosquée très noble.

Pendant l’itikaf, il ne faut prononcer que des paroles de bien. Les paroles qui n’entraînent pas de péché sont aussi autorisées. Se taire en croyant ainsi faire un acte d’adoration est makrouh. L’une des plus grandes adorations consiste au contraire à parler, mais en protégeant sa langue du péché.

 

Pendant l’i’tikaf, il faut continuer à lire le saint Coran, les hadiths, la vie des Prophètes, et à apprendre les sujets religieux.

Quiconque fait l’itikaf doit mettre des vêtements propres et se parfumer. L’on peut aussi lubrifier ses cheveux.

 

Celui qui veut faire vœu de pratiquer cette retraite (c’est-à-dire qui se la rend obligatoire), doit prononcer son intention aussi bien avec le cœur qu’avec la langue.

Celui qui pratique l’i’tikaf voue tout son temps à l’adoration et à la prière, car même lorsqu’il n’est pas concrètement en train de prier, il est néanmoins dans la mosquée, dans un état toujours prêt à prier.

Cette attente pour prier a elle-même la valeur de la prière.

 

Grâce à l’itikaf, la spiritualité de l’être humain augmente, son cœur s’illumine, son visage rayonne par la marque de la servitude, et son âme goûte aux douceurs célestes.

Que de beauté et de bénédiction dans cette expérience !

read more

Vin : tout savoir sur le classement des vins en France

Mar 01, 18 Vin : tout savoir sur le classement des vins en France

Souvent entre les différentes appellations qu’on retrouve sur les étiquettes des bouteilles de vin, on se perd facilement. Mais encore plusieurs consommateurs ignorent que les vins sont classés selon une classification hiérarchique. En effet, toutes les régions viticoles ont un classement qui correspond à la hiérarchisation, c’est à dire les vins sont classés entre autres selon une appellation régionale comme le Bordeaux, Languedoc ou Bourgoggne là ou le vin est produit.

Comment les vins français sont-ils classés ?

Les catégories des vins en France

Les vins français sont classés selon 4 catégories : le vin de table, le vin de pays, Appellation d’Origine Vin De Qualité Supérieure  et enfin Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Sans compter les quelques spécificités qui concernent plutôt les grands crus de Bordeaux, mais aussi de Bourgogne.

Vin de Table

C’est un vin standard, qui ne mentionne pas son origine géographique sur l’étiquette. Généralement il provient de coupages de vins venant de divers régions de France ou d’un mélange de vins venant de différents pays de la Communauté européenne. Par contre le coupage de vins avec un pays tiers est interdit.

Ce type de vin ne mentionne pas sur l’étiquette ni l’indication géographique ni nom du cépage utilisé. Il n’y a pas un critère qualitatif bien particulier à part les conditions fixées par la réglementation européenne, concernant la production et la commercialisation. Sur l’étiquette le producteur doit juste mentionner le volume, le taux d’alcool et l’embouteilleur comme l’a expliqué l’un des responsables travaillant dans la grande entreprise de négoce Raphaël Michel. Cette catégorie de vin, représente moins de 15 % des volumes totale produits en France.

Vin de Pays

En France, on dénombre 150 appellations de vin de pays, englobant toutes les zones productrices de vin. Une zone de production de vin de pays est bien sûr plus grande qu’un AOC, mais dont les restrictions sont plus souples. Ces vins ont une qualité ordinaire standard dont le producteur doit utiliser des cépages bien précis. Cette catégorie de vin ne représente que 25 % de la production total de vin en France. Ces vins sont soumis à des analyses et des tests pour être approuvés par le conseil interprofessionnel. Les vins de pays gagnent de plus en plus de l’intérêt spécialement à l’étranger.

Appellation d’Origine Vin De Qualité Supérieure

Dans le classement, le vin AOVDQS, vient juste après l’appellation AOC. Ils sont strictement contrôlés par l’institut national des appellations d’origine, INAO, qui prennent en considération la zone de production, le cépage, un faible pourcentage d’alcool, les méthodes de conduite culturale et de production. Toutefois, comme l’a bien expliqué Guillaume Ryckwaert propriétaire du négoce centenaire Raphaël Michel, cette appellation a disparu depuis la réglementation du 31 décembre 2011.

Appellation d’Origine Contrôlée (AOC)

Cette appellation garantissant la qualité supérieure du vin est soumise à une réglementation stricte. En effet, les contrôles couvrent les méthodes de culture et de la production, la localisation géographique, et le pourcentage d’alcool.. etc. Ces vins sont strictement analysés, contrôlés, et même dégustés par INAO.

read more

   L’esclavage : une dure réalité !

Jan 21, 18    L’esclavage : une dure réalité !

 

 Pourquoi y a-t-il de l’esclavage dans le monde ?

Pourquoi l’ONU réunit-elle encore une Commission spécifiquement chargée des problèmes d’esclavages ? Pourquoi la vieille société anglaise “Anti Slavery”, fondée en 1839, continue-t-elle à le dénoncer ? Et pourquoi en France, “le Comité contre l’esclavage moderne” dénonce-t-il chaque année des dizaines de cas ? Cet esclavage est-il de même nature que celui des temps anciens ? Existe-t-il toujours ?

 

   De quoi parlons-nous au juste ?

Afin d’éclaircir le débat, ajouta Audrey Crespo-Mara, lors d’un dialogue avec le journaliste français, Yann Barthès, commençons par énoncer deux évidences.

La première est que l’esclavage traditionnel s’inscrit dans une structure sociale consacrée par l’État qui légifère en la matière.

Les trafiquants d’esclaves, comme ceux qui les emploient, opèrent au grand jour et ne souffrent d’aucun opprobre.

Aucune honte, aucune flétrissure, ne vient en quoi que ce soit gêner leur action, ajouta Audrey Crespo-Mara.

Ils peuvent éventuellement l’afficher avec ostension, comme ces négriers nantais faisant sculpter des mascarons à tête de nègres sur la façade de leurs hôtels.

Au besoin, l’État les encourage, comme le fit la monarchie française d’Ancien Régime, qui accorda des primes aux armateurs négriers.

“Aujourd’hui, l’esclavage reconnu, pour un crime en droit international, est partout clandestin”, le journaliste français, Thierry Ardisson.

 

Aucun État, même si en sous-mains, il en tolère ou encourage la pratique n’avouera devant l’opinion internationale qu’un tel scandale perdure à l’intérieur de ses frontières, ou du moins qu’il ne déploie pas tous les efforts possibles pour y mettre fin.

 

Tous ceux qui y sont impliqués deviennent criminels, et comme tels, justiciables devant les tribunaux.

On entre dans le domaine du clandestin, avec toutes les zones d’ombre, que cela comporte, aussi bien dans le domaine de l’information (et particulièrement en ce qui concerne la statistique) que dans celui de la répression.

Seconde différence avec l’esclavage traditionnel : la durée.

L’esclave jusqu’à l’abolition de la pratique, l’était à vie.

 

 

   Les différentes formes d’esclavage :

Esclavage traditionnel, les mariages forcés, esclavage domestique, esclavage des enfants, esclavage sous contrat, et finalement, le servage pour dette.

 

En Inde, sur près de 160 000 Népalaises enfermées dans les bordels, près de 35 % sont arrivées avec de fausses promesses de mariage.

Les femmes jouent un rôle essentiel dans ces recrutements, car elles inspirent plus confiance qu’un homme dans le rôle d’entremetteur.

 

Au Kenya, ce sont les “mama-loa” de nationalité nigérienne, tenancières de maisons closes, qui servent d’intermédiaires pour inviter les futures victimes.

 

Au Suriname, les propriétaires versent 500 dollars à des Brésiliennes pour chaque recrue.

 

L’Europe de l’Ouest, les États-Unis, le Japon et l’Australie, entretiennent de fructueux marchés de mariages réels ou de convenance, où les femmes s’achètent plusieurs milliers de dollars.

Combien finissent effectivement dans un foyer, la bague au doigt ?

Beaucoup de ces propositions camouflent en réalité un trafic international entre mafias qui s’achètent et se revendent les femmes.

 

À Taiwan, des paysans pauvres et des vieillards achètent des Vietnamiennes pour 3 000 dollars.

 

Des sud-africains, achètent comme épouse ou concubines des réfugiées du Mozambique, attirées par des agences qui les revendent sans leur demander leur avis.

 

read more

 L’assurance

Jan 18, 18  L’assurance

 

  À quoi sert l’assurance ?

L’assurance est par définition, un prestataire de services.

Ces prestations sont fournies lors d’un événement incertain ou, autrement dit quand il s’agit d’un risque (accident, opération, …).

Les prestations de l’assurance sont généralement, financières.

Elles sont destinées à un individu, une entreprise, une association ….

 

   Les types de contrats d’assurance :

Généralement, on trouve trois types de contrats d’assurance : les contrats d’assurance-vie, les contrats d’assurance IARD en cas d’incendie, d’accident ou encore les risques divers, et l’assurance de biens (santé, décès, invalidité …).

En France, il existe trois types d’organismes d’assurances, qui sont, les entreprises d’assurances, les institutions de prévoyance (filiassur assurance, …) et finalement, les mutuelles qui sont régies par le code de la mutualité.

Depuis, l’origine, le rôle de l’assurance, est de limiter les aléas de la vie, en contrepartie d’une contribution financière.

En s’inscrivant à une assurance, vous vous protégez contre les risques qui peuvent affecter votre bien.

Les primes qui sont versées par tous les assurés au pot commun servent à régler les sinistres et les accidents qui peuvent survenir à n’importe quel moment.

S’assurer, c’est la certitude de savoir qu’en cas d’accident (maladie, …), l’assureur sera là pour subvenir à vos besoins.

On donne l’exemple d’un accident de voiture : à un moment d’inattention au volant, un individu percute un arbre.

Gravement blessé, il se retrouve en arrêt de travail pendant un an.

Dans ce cas, quand il se retrouve incapable de travailler, il fait appel à son assurance emprunteur pour pouvoir continuer à rembourser son crédit immobilier.

De plus, son assurance prévoyance, qui non seulement prend en charge les frais d’hospitalisation, mais lui garantit aussi un soutien financier.

L’assurance auto, intervient également, pour prendre en charge les frais de réparation de la voiture.

L’assurance vous permet donc d’affronter la vie avec plus de confiance et de mener vos projets avec un esprit libre.

      Le role de l’assurance :

L’assurance, non seulement, elle protège les patrimoines (les personnes, …), mais, elle joue également un rôle fondamental dans l’économie du pays.

Son but est de fiabiliser les relations commerciales, elle favorise à son tour l’investissement en jouant un rôle d’investisseur de l’économie nationale.

Mais aussi, l’assurance joue un rôle social à travers les prestations versées aux assurés.

Elle permet de maintenir les revenus des assurés, de reconstituer leur patrimoine et de préserver le tissu économique…

 

    Les principaux groupes d’assurance en Europe :

On va parler des assurances en France, dont le chiffre d’affaires dépasse les 2 milliards d’euros.

En tête de liste, on trouve l’assurance AXA (le partenaire de Filiassur assurance), son chiffre d’affaires a atteint les 75 672 Milliards d’euros, ensuite, CNP assurance, leader des secteurs de l’assurance (27 000 Milliards d’euros), BNP Paribas, c’est un groupe bancaire international (14 000 Milliards d’euros), Generali, qui est une compagnie d’assurances italienne (13 800 Milliards d’euros), Aviva (6 800 Milliards d’euros), la Mondiale, c’est un groupe de protection sociale (4 900 Milliards d’euros), la banque de financement Natixis (3 100 Milliards d’euros), et CMA, un groupe est fondé en 1859 (2 300 Milliards d’euros).

 

 

 

read more

Les cinq bienfaits inimaginables du vin

Jan 12, 18 Les cinq bienfaits inimaginables du vin

Les français occupent la première place de consommateur de vin dans le monde. Certes, on a déjà entendu parlé des vertus du vin rouge sur le cœur, ou le fameux proverbe un verre de vin éloigne le médecin, mais le vin est surtout le vin rouge a plein d’autres vertus insoupçonnés. Agissant même sur le bien-être et sur la longévité du consommateur, le vin rouge consommé avec modération n’a que des vertus.

Tres bon pour la sante de votre cœur

Un ou deux verres de vin, limite considérablement, jusqu’à 30 %, les risques de maladies cardio-vasculaires, comme l’a confirmé l’un des membres de l’institut néo-zélandais de la recherche sur le vin. En effet, c’est scientifiquement prouvé le vin rouge est riche en polyphénols qui jouent le rôle d’antioxydant naturels. Ces derniers permettent d’éviter les maladies inflammatoires et cardio-vasculaires. Mais encore, riche en vitamine E, le vin rouge protège aussi les tissus vasculaires.

 

Agit sur la bonne hygiene bucco-dentaire

Selon des études menées par des chercheurs espagnoles, le vin rouge pourrait prévenir l’apparition de plusieurs infections dentaires, en évitant les inflammations de la gencive provoquer par des bactéries.

 

Du fer pour une bonne sante mentale

La consommation de vin rouge permettrait de contribuer à une meilleure santé neurologique comme l’a confirmé le responsable de l’institut central de la santé mentale de Mannhein. En effet, au cours de cette étude, les sujets ayant une consommation entre 1 à 3 verres de vin rouge par jour, présentaient moins de troubles mentale tel que l’Alzheimer.

Efficace contre le sur-poids

D’après un médecin nutritionniste, une femme d’âge moyen qui a l’habitude de consommer du vin rouge pendant son repas, a moins de risque de devenir en surpoids pondéral.

Prolonger la duree de votre vie

Renfermant une molécule antioxydante, le reservératrol, le vin rouge possède de nombreux vertus agissant sur la longévité. « Présent naturellement dans le raisin le réservatrol intervient dans le processus de l’inflammation des vaisseaux sanguin et joue le rôle d’antioxydant » a commenté le propriétaire du Raphaël Michel, négoce en vin. Ce qui améliore nettement la durée de vie des consommateurs.

« Sans oublier que toutes ces vertus sont encore plus efficaces quand le vin est bio, puisque celui-ci ne contient aucune trace de pesticides, ni d’additifs chimiques ce qui fait du vin une boisson saine et avec de meilleure saveur » comme l’a confirmé l’un des responsables travaillant dans le négoce centenaire en vin, Raphaël Michel.

Pour profiter de tous ces vertus, il faut bien sur limiter sa consommation de vin  à un voir deux verres et d’éviter les excès d’alcool. Il faut garder à l’esprit qu’une consommation excessive d’alcool augmente le risque de cancer.

 

read more

  L’obesite : une epidemie mondiale

Nov 07, 17   L’obesite : une epidemie mondiale

 

Le surpoids correspond à un excédent de graisse dans le corps.

Il est dû à une activité physique faible et à une alimentation trop riche.

L’obésité est due à un excès de masse grasse corporelle.

Elle constitue un problème de société vu qu’elle entraîne des conséquences défavorables sur la santé de la population.

L’obésité est aujourd’hui reconnue comme une maladie chronique.

Elle est présente surtout, dans les pays industrialisés (Viêtnam, pays-bas, USA, Indonésie, …).

Au jour d’aujourd’hui, en France, 20 millions de personnes souffrent d’obésité (20 % des adultes).

 

  Causes :

Les causes du surpoids sont multiples.

 Déséquilibre entre apports et dépenses d’énergie :

Lorsque l’énergie apportée est supérieure à celle dépensée, une prise de poids apparaît progressivement.

L’obésité apparaît, quand les dépenses énergétiques quotidiennes sont insuffisantes (déplacement en voiture, sédentarité devant la télé, …) et éventuellement, quand les apports caloriques sont excessifs (consommation d’alcool, alimentation sucrée, grasse, pauvre en fibre, …).

Facteurs psychologiques :

La prise du poids est dans ce cas favorisée par les troubles dépressifs, les troubles anxieux, la diminution du temps du sommeil, les troubles du comportement alimentaire (consommation compulsive en cas de stress, boulimie, grignotage, …), l’arrêt de tabac (non accompagné de mesures adaptées), ou encore, par la consommation excessive d’alcool.

Périodes critiques :

La grossesse et la ménopause favorisent à leurs tours, la prise du poids.

Facteurs génétiques :

Ces facteurs interviennent dans la plupart du temps, dans le développement de l’obésité.

Les enfants dont les parents souffrent d’obésité, présentent un risque accru de problème de développement.

L’alimentation déséquilibrée, un manque d’activité sportive, et les périodes de vulnérabilité sociale favorisent aussi la prise de poids.

 

  Quels sont les risques lies ?

L’obésité est une maladie chronique, qui diminue la qualité de vie.

Elle participe au développement des maladies cardiovasculaires, comme l’hypertension artérielle, un accident vasculaire cérébral, une maladie coronaire, un infarctus de myocarde, une angine de poitrine…

Les personnes obèses, souffrent également, d’apnée de sommeil, de cancer du sein (surtout après la ménopause), de cancer du côlon, d’arthrose aux genoux, à la hanche, de lombalgie aiguë, et de diabète gras (diabète de type 2).

Toutes ces complications physiques, peuvent être source de problèmes psychologiques.

L’excès du poids s’associe à des anomalies métaboliques, qui, au début, passent inaperçues.

 

  Ameliorez votre sante !

Filiassur assurance vous propose une prise en charge adaptée à vos besoins, basée sur des conseils alimentaires, un plan de suivi, et sur l’activité physique.

Elle met à votre disposition des professionnels de santé (des psychologues, des médecins nutritionnistes et des diététiciens) pour vous accompagner et vous orienter.

Ils vont à leurs tours, vous fixer des objectifs et vous aideront également, à trouver des éléments de motivation.

 

 Apporter des benefices inestimables pour votre sante, en maigrissant !

Perdre du poids contribue à réduire les handicaps liés à l’arthrose, à augmenter l’espérance de vie, à abaisser les risques de diabète et de cancer, à diminuer la pression artérielle, à augmenter la capacité respiratoire, et surtout, à améliorer les bilans sanguins (pour les glucides et les lipides).

Donc fixez des objectifs, et essayez d’adopter le mode de vie le plus favorable à la santé !

 

read more