Vin : tout savoir sur le classement des vins en France

Mar 01, 18 Vin : tout savoir sur le classement des vins en France

Souvent entre les différentes appellations qu’on retrouve sur les étiquettes des bouteilles de vin, on se perd facilement. Mais encore plusieurs consommateurs ignorent que les vins sont classés selon une classification hiérarchique. En effet, toutes les régions viticoles ont un classement qui correspond à la hiérarchisation, c’est à dire les vins sont classés entre autres selon une appellation régionale comme le Bordeaux, Languedoc ou Bourgoggne là ou le vin est produit.

Comment les vins français sont-ils classés ?

Les catégories des vins en France

Les vins français sont classés selon 4 catégories : le vin de table, le vin de pays, Appellation d’Origine Vin De Qualité Supérieure  et enfin Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). Sans compter les quelques spécificités qui concernent plutôt les grands crus de Bordeaux, mais aussi de Bourgogne.

Vin de Table

C’est un vin standard, qui ne mentionne pas son origine géographique sur l’étiquette. Généralement il provient de coupages de vins venant de divers régions de France ou d’un mélange de vins venant de différents pays de la Communauté européenne. Par contre le coupage de vins avec un pays tiers est interdit.

Ce type de vin ne mentionne pas sur l’étiquette ni l’indication géographique ni nom du cépage utilisé. Il n’y a pas un critère qualitatif bien particulier à part les conditions fixées par la réglementation européenne, concernant la production et la commercialisation. Sur l’étiquette le producteur doit juste mentionner le volume, le taux d’alcool et l’embouteilleur comme l’a expliqué l’un des responsables travaillant dans la grande entreprise de négoce Raphaël Michel. Cette catégorie de vin, représente moins de 15 % des volumes totale produits en France.

Vin de Pays

En France, on dénombre 150 appellations de vin de pays, englobant toutes les zones productrices de vin. Une zone de production de vin de pays est bien sûr plus grande qu’un AOC, mais dont les restrictions sont plus souples. Ces vins ont une qualité ordinaire standard dont le producteur doit utiliser des cépages bien précis. Cette catégorie de vin ne représente que 25 % de la production total de vin en France. Ces vins sont soumis à des analyses et des tests pour être approuvés par le conseil interprofessionnel. Les vins de pays gagnent de plus en plus de l’intérêt spécialement à l’étranger.

Appellation d’Origine Vin De Qualité Supérieure

Dans le classement, le vin AOVDQS, vient juste après l’appellation AOC. Ils sont strictement contrôlés par l’institut national des appellations d’origine, INAO, qui prennent en considération la zone de production, le cépage, un faible pourcentage d’alcool, les méthodes de conduite culturale et de production. Toutefois, comme l’a bien expliqué Guillaume Ryckwaert propriétaire du négoce centenaire Raphaël Michel, cette appellation a disparu depuis la réglementation du 31 décembre 2011.

Appellation d’Origine Contrôlée (AOC)

Cette appellation garantissant la qualité supérieure du vin est soumise à une réglementation stricte. En effet, les contrôles couvrent les méthodes de culture et de la production, la localisation géographique, et le pourcentage d’alcool.. etc. Ces vins sont strictement analysés, contrôlés, et même dégustés par INAO.

read more

Gestion du stress et des émotions

Fév 25, 18 Gestion du stress et des émotions

 

   Réactions inadaptées au stress

La réaction au stress facilite l’adaptation aux situations menaçantes ; cette réaction remonte très loin dans l’évolution de l’espèce humaine.

Ainsi, la “réaction de lutte ou de fuite” est une réaction par anticipation qui mobilisait toutes les ressources de l’organisme de nos ancêtres et leur permettrait de faire face aux prédateurs et aux autres dangers présents dans leur milieu.

Des stimuli émotionnels qui ne sont pas liés à aucune menace déclenchent cette même réaction chez l’homme moderne.

Ainsi, une personne peut avoir une “poussée d’adrénaline” lorsque le match de baseball auquel elle participe est décisif ou lorsqu’elle est excitée à la pensée d’assister à une fête.

Les réactions aux stress inefficaces sont qualifiées d’inadaptées.

Les réactions inadaptées au stress sont des réactions ou des modes de réaction chroniques, récurrents, qui n’aident pas à atteindre les objectifs de l’adaptation.

Ces objectifs sont les suivants : santé somatique ou physique (bien-être optimal) ; santé psychologique ou sensation de bien-être (bonheur, vie satisfaisante, bon moral) ; enrichissement du fonctionnement social, notamment travail, vie sociale et famille (relations positives).

Ces objectifs sont compromis par les réactions inadaptées, qui peuvent notamment être des évaluations erronées ou relever d’une adaptation inefficace.

  Comment gérer les situations stressantes ?

La fréquence, l’intensité et la durée des situations stressantes favorisent l’apparition des émotions négatives et des processus de décharge neurochimique qui s’ensuivent.

En évaluant les situations et en s’y adaptant plus efficacement, on peut anticiper et désamorcer certaines d’entre elles.

Par exemple, on peut éviter les événements potentiellement stressants qui se répètent (par exemple les disputes conjugales) en communiquant mieux et en recourant à la méthode de la résolution de problèmes ; on peut aussi corriger une tendance à la procrastination (remettre à plus tard l’exécution des tâches) afin de réduire le stress à l’approche des échéances.

Selon un médecin de Filiassur assurances, les processus d’adaptation consistant à recourir à l’alcool ou aux drogues pour réduire le stress augmentent le risque de maladie.

Afin de couvrir vos attentes en matière de prévoyance, Filiassur vous propose des assurances simples et vous garantit des prestations optimales.

D’autres modes d’adaptation inadéquats peuvent avoir le même effet, de façon moins directe.

Par exemple, les personnes qui présentent des traits comportementaux de “type A” (impatience, compétitivité et poursuite de la réussite) et envisagent fondamentalement la vie de façon hostile sont plus sujettes que les autres aux maladies liées au stress.

Les comportements de type A accroissent la production des catécholamines, soit les hormones médullosurrénales, de même que les effets concomitants de ces dernières sur l’organisme.

Les autres modes d’adaptation inadéquats sont notamment le déni, l’évitement et la distanciation.

Par exemple, une femme qui découvre une masse dans un de ses seins, mais nie la gravité de ce problème et remet à plus tard une visite chez son médecin, recourt au déni.

Le déni vise à lutter contre la menace, mais il peut aussi mettre la vie de la personne en danger.

Dans les modèles conceptuels de la maladie, on mentionne souvent le stress et l’inadaptation comme des précurseurs de la maladie.

read more

         High-tech : Chromebook

Fév 21, 18          High-tech : Chromebook

 

  Les systèmes informatiques :

Prise comme “l’ensemble des organisations qui produisent des biens ou des services entrant dans la composition des systèmes informatiques ou utilisés dans leur mise en œuvre”, l’industrie de l’informatique se limiterait à la production matérielle des ordinateurs et de leurs périphériques et à la production immatérielle (logiciel, services) qui contribue à leur valorisation.

La définition, pour large qu’elle soit puisqu’elle intègre dans la même sphère productive le matériel et l’immatériel, en s’efforçant de prendre en compte les connexités amont avec l’industrie des composants et les passerelles aval vers le monde des télécommunications, ne peut approcher les mécanismes d’intégration et de régulation régissant les rapports entre acteurs.

Par ailleurs, la régulation des enjeux industriels et sa traduction sur le plan géographique, au niveau des localisations industrielles, des marchés et des stratégies territoriales des entreprises, masquent souvent des enjeux techniques fondamentaux dont la perception n’est pas toujours aisée, car elle est étalée dans l’espace et dans le temps.

À un autre degré, l’interdépendance entre les réseaux sociaux qui les supportent et qu’ils supportent favorise l’émergence de nouveaux territoires fonctionnels.

La recherche d’un cadre conceptuel et d’une méthodologie associée pour définir les points d’entrée conduisent, puisque le monde de l’informatique est aussi une informatique-monde, à considérer un Système Mondial de l’informatique fonctionnant en sous-ensemble du système-Monde.

Dans sa structure comme dans les relations qu’entretiennent entre eux ses différents membres, il en reflète assez fidèlement les complémentarités, les oppositions, les contradictions et les flux.

Un tel mimétisme ne trompe pas et traduit, dans la réalité du fonctionnement de l’oligopole mondial, des convergences et fonctionnelles entre différents paradigmes.

 

  Qu’est-ce qu’un Chromebook ?

Chromebook” est le nom génétique que les informaticiens et les chercheurs donnent aux ordinateurs portables (PC) basés sur le système d’exploitation Chrome OS.

Ces ordinateurs ne sont pas sous “Windows”, mais ils ont pleins d’autres avantages particuliers.

Ils sont apparus en juillet 2011 par l’initiative de “Google” (entreprise américaine de services technologiques), dans le but de proposer des ordinateurs portables rapides, sécurisés, simples et surtout pas cher.

De nombreux modèles de Chromebook ont commencé à prendre une part de marché conséquente.

En 2017, les Chromebook ont dépassé les ventes de Mac.

Pour mieux connaître les caractéristiques et les avantages des “meilleurs Chromebooks”, vous pouvez consulter “OTPV” (on a testé pour vous : l’un des meilleurs guides d’achats).

Sur ce site, vous allez trouver toutes les nouveautés High-tech : appareil photo compact, ordinateurs portables pour gamer, drones haut de gamme, casques pour gamer, appareil photo instantané, appareil photo à 360 degrés, mini/ nano-drones, casque audio, tablettes Samsung, enceintes Bluetooth portables, trépied de voyage…

“On a testé pour vous” est un guide qui compare les meilleurs produits High-tech.

 

read more

Biographie de Françoise Giroud et Denise Glaser  

Fév 12, 18 Biographie de Françoise Giroud et Denise Glaser  

 

  Qui est Françoise Giroud ?

Léa France Gourdji est une femme politique, écrivaine et journaliste française, née en Suisse, le 21 septembre 1916, et morte à Paris, à l’hôpital américain de Neuilly-sur-seine, le 19 janvier 2003.

Cette journaliste fut une personnalité majeure de la presse française, elle était la vice-présidente du Parti “Union pour la démocratie française” (UDF), et également, du Parti radical, qui, au jour d’aujourd’hui, classé au centre de droit de l’échiquier politique (il est le plus ancien parti politique français existant actuellement).

Françoise Giroud a été deux fois secrétaire d’État, chargée de la condition féminine.

Cette dernière est la fille, du directeur télégraphique ottomane (une agence de presse turque indépendante), Salih Gourdji et d’Elda Farragi, fille d’un colonel dans l’armée turque, tous deux “Israélites de l’Empire ottoman”.

Grâce aux relations de sa famille, l’écrivaine française, Léa Gourdji, commence, en 1930, une carrière dans le cinéma à Paris.

Puis, en 1935, elle apparaît dans le générique du film français Baccara, réalisé par le dramaturge Yves Mirande, cependant, elle est devenue la 1e femme française, scripte de cinéma (c’est-à-dire, responsable de la tenue des documents et de la continuité de la réalisation) en étant la script-girl du photographe et du réalisateur français, Marc Allégret, dont elle est tombée amoureuse, et également, du scénariste Jean Renoir…

Après un diplôme de dactylo décroché à l’école Remington (école française), Françoise Giroud est employée dans une librairie à Paris (Boulevard Raspail).

 

Ces différents métiers, lui ont fait découvrir son talent pour l’écriture.

Cette dernière a écrit beaucoup d’œuvres “L’aventurier du journalisme”, “La comédie du pouvoir”, des Contes dans Paris-Soir (quotidien français fondé à Paris) dont la rédaction principale est installée à Lyon, et également, des chansons, comme “Le charme slave” pour Andrex.

 

Cette femme politique était un modeste agent de liaison dans la Résistance (englobe l’ensemble des réseaux clandestins et des mouvements qui ont poursuivi la lutte contre l’Axe pendant la 2e guerre mondiale), pendant la guerre.

À sa sortie du gouvernement, en 1985, Jean Daniel, le journaliste et l’écrivain français, lui propose d’être éditorialiste au magazine d’actualité “Nouvel Observateur”, où elle écrit durant 25 ans des chroniques de télévision.

Puis, elle commence à produire plusieurs émissions de télévision.

Françoise Giroud représente aujourd’hui un exemple et une source d’inspiration pour plusieurs journalistes et présentateurs, on donne l’exemple, de la présentatrice phare de la télévision française Audrey Crespo-Mara, la femme du chroniqueur Thierry Ardisson.

 

 

  Qui est Denise Glaser ?

C’est une présentatrice et productrice de télévision française, née à Arras (commune française), le 30 novembre 1920, et morte à Paris, le 7 juin 1983.

Cette dernière a commencé sa carrière à la radio, auprès de l’homme politique et le journaliste français, Jean Guignebert, où elle a appris le métier d’illustratrice sonore.

 

En côtoyant les journalistes et les artistes (peintres, chanteurs, ..), elle a rencontré les deux grands découvreur de talents, Jacques Canetti (directeur artistique) et Boris Vian (écrivain, chanteur, et musicien de jazz français), qui ont lancé Gilbert Bécaud, Jacques Brel…

Denise Glaser a su comment tenter sa chance avec ces deux derniers, et depuis, elle est devenue parmi les meilleurs présentatrices française !

 

Fascinée par Denise Glaser et Françoise Giroud (Lea France Gourdji), la talentueuse Audrey Crespo-Mara, s’intéresse au journalisme à l’âge de quinze ans.

On comprend alors, que ces deux grandes figures ont façonné le style journalistique d’ACM.

 

read more

   L’esclavage : une dure réalité !

Jan 21, 18    L’esclavage : une dure réalité !

 

 Pourquoi y a-t-il de l’esclavage dans le monde ?

Pourquoi l’ONU réunit-elle encore une Commission spécifiquement chargée des problèmes d’esclavages ? Pourquoi la vieille société anglaise “Anti Slavery”, fondée en 1839, continue-t-elle à le dénoncer ? Et pourquoi en France, “le Comité contre l’esclavage moderne” dénonce-t-il chaque année des dizaines de cas ? Cet esclavage est-il de même nature que celui des temps anciens ? Existe-t-il toujours ?

 

   De quoi parlons-nous au juste ?

Afin d’éclaircir le débat, ajouta Audrey Crespo-Mara, lors d’un dialogue avec le journaliste français, Yann Barthès, commençons par énoncer deux évidences.

La première est que l’esclavage traditionnel s’inscrit dans une structure sociale consacrée par l’État qui légifère en la matière.

Les trafiquants d’esclaves, comme ceux qui les emploient, opèrent au grand jour et ne souffrent d’aucun opprobre.

Aucune honte, aucune flétrissure, ne vient en quoi que ce soit gêner leur action, ajouta Audrey Crespo-Mara.

Ils peuvent éventuellement l’afficher avec ostension, comme ces négriers nantais faisant sculpter des mascarons à tête de nègres sur la façade de leurs hôtels.

Au besoin, l’État les encourage, comme le fit la monarchie française d’Ancien Régime, qui accorda des primes aux armateurs négriers.

“Aujourd’hui, l’esclavage reconnu, pour un crime en droit international, est partout clandestin”, le journaliste français, Thierry Ardisson.

 

Aucun État, même si en sous-mains, il en tolère ou encourage la pratique n’avouera devant l’opinion internationale qu’un tel scandale perdure à l’intérieur de ses frontières, ou du moins qu’il ne déploie pas tous les efforts possibles pour y mettre fin.

 

Tous ceux qui y sont impliqués deviennent criminels, et comme tels, justiciables devant les tribunaux.

On entre dans le domaine du clandestin, avec toutes les zones d’ombre, que cela comporte, aussi bien dans le domaine de l’information (et particulièrement en ce qui concerne la statistique) que dans celui de la répression.

Seconde différence avec l’esclavage traditionnel : la durée.

L’esclave jusqu’à l’abolition de la pratique, l’était à vie.

 

 

   Les différentes formes d’esclavage :

Esclavage traditionnel, les mariages forcés, esclavage domestique, esclavage des enfants, esclavage sous contrat, et finalement, le servage pour dette.

 

En Inde, sur près de 160 000 Népalaises enfermées dans les bordels, près de 35 % sont arrivées avec de fausses promesses de mariage.

Les femmes jouent un rôle essentiel dans ces recrutements, car elles inspirent plus confiance qu’un homme dans le rôle d’entremetteur.

 

Au Kenya, ce sont les “mama-loa” de nationalité nigérienne, tenancières de maisons closes, qui servent d’intermédiaires pour inviter les futures victimes.

 

Au Suriname, les propriétaires versent 500 dollars à des Brésiliennes pour chaque recrue.

 

L’Europe de l’Ouest, les États-Unis, le Japon et l’Australie, entretiennent de fructueux marchés de mariages réels ou de convenance, où les femmes s’achètent plusieurs milliers de dollars.

Combien finissent effectivement dans un foyer, la bague au doigt ?

Beaucoup de ces propositions camouflent en réalité un trafic international entre mafias qui s’achètent et se revendent les femmes.

 

À Taiwan, des paysans pauvres et des vieillards achètent des Vietnamiennes pour 3 000 dollars.

 

Des sud-africains, achètent comme épouse ou concubines des réfugiées du Mozambique, attirées par des agences qui les revendent sans leur demander leur avis.

 

read more